Achat de lots

« Travail opiniâtre vient à bout de tout »

Avant que ne soit effectuée la première vente publique de lots, le 13 juillet 1913, quelques pionniers de la première heure parviennent à obtenir des lots destinés à la construction au centre d’Amos.

C’est le cas de Maurice Bénard, lequel acquiert des lots de la Couronne sur la rive est de la rivière Harricana et dont il revendra des sections par la suite. Il acquerra plus tard la partie sud du lot 1, bloc B en 1920 (site actuel du magasin Chaussures Pop) et la revendra à sa mère en septembre 1921, laquelle y fera construire l’Hôtel Transcontinental.

Images

La 1<sup>re</sup> Avenue, a Amos, avant 1920.&nbsp;

La 1re Avenue, a Amos, avant 1920. 

La photographie pr©sent©e avait ©t© prise depuis la rive ouest de la riviere Harricana. A l'©poque, le propri©taire du terrain occup© par l™actuel Hotel Econo-One ©tait nul autre que Maurice B©nard. Plus de détails sur ce document

Citer ce document :

Société d'histoire d'Amos, “Achat de lots,” « Maurice Bénard, rêveur opiniâtre » / Pré-Nord postcolonial; un paysage sonore, consulté le 6 août 2020, http://expo2017.societehistoireamos.com/items/show/8.
Visite guidée navigation:  Previous | Visite guidée Info | Next

Partager via