Arrivée de Maurice Bénard à Harricana (Amos)

« Travail opiniâtre vient à bout de tout »

Rêveur, visionnaire ou hardi aventurier?

Les quelques traces écrites laissées par Maurice Bénard laissent croire que le jeune Français de 25 ans a le goût du risque et l’esprit d’entrepreneuriat lorsqu’il s’aventure, en août 1911, dans un voyage d’exploration en compagnie des prospecteurs Sylvain et Philippe Boissonneault. Au cours du mois de septembre, le groupe y piquètera l’un des premiers claims miniers du canton Dubuisson, lequel deviendra plus tard la Siscoe-Extension Gold Mine. C’est sur le futur site de la ville d’Amos que Maurice Bénard choisira de s’établir afin d’y centraliser, dans un premier temps, son travail de prospection minière.

Découvrez une trame sonore contemporaine captée sur un ancien site minier de l'île Siscoe en cliquant ici!

Images

Hommes prenant la pause sur un site s�™apparentant a un camp de prospecteurs

Hommes prenant la pause sur un site s™apparentant a un camp de prospecteurs

Plus de détails sur ce document

Citer ce document :

Société d'histoire d'Amos, “Arrivée de Maurice Bénard à Harricana (Amos),” « Maurice Bénard, rêveur opiniâtre » / Pré-Nord postcolonial; un paysage sonore, consulté le 23 novembre 2020, http://expo2017.societehistoireamos.com/items/show/6.

Partager via