Marie Quentier (1861-1941)

Une famille venue d'ailleurs

Décrite comme l’« une des plus intéressantes personnalités de l’histoire de l’Abitibi » par La Gazette du Nord, Marie-Aurélie Quentier arrive à Amos en 1913.

Native de la région de l’Oise, en France, elle y a épousé en 1860 le banquier Paul Bénard. Au décès de ce dernier, en décembre 1915, elle poursuivra la gestion des investissements familiaux dans le commerce du bois jusqu’à la crise survenue en 1921 : suite à quoi, elle réorientera ses activités vers le commerce hôtelier. L’Hôtel Transcontinental, dont elle sera propriétaire de 1922 à 1935, aura constitué à l’époque le rendez-vous des voyageurs et de tous les prospecteurs miniers. Femme d’affaires avant l’heure, Marie Quentier connaît les aléas du travail de gestionnaire. Ainsi, le retard de construction de l’Hôtel Transcontinental, dont elle a accordé un contrat de gérance de 9 ans à Lucien Lechien, entraînera celle-ci dans des procédures judiciaires l’obligeant à verser plus de trois mille dollars au demandeur. Suite au règlement de l’affaire, l’Hôtel Transcontinental ouvrira officiellement ses portes le 10 mai 1923. Il sera alors qualifié du « plus spacieux de l’Abitibi ».

Découvrez une trame sonore contemporaine captée à proximité du commerce de Marie Quentier en cliquant ici!

Images

Paul B�&copy;nard et Marie Quentier, parents de Fernand et de Maurice B�&copy;nard<br /><br />

Paul B©nard et Marie Quentier, parents de Fernand et de Maurice B©nard

La photographie avait probablement ©t© prise en France, quelques ann©es avant le d©part de la famille au Canada. Plus de détails sur ce document

Citer ce document :

Société d'histoire d'Amos, “Marie Quentier (1861-1941),” « Maurice Bénard, rêveur opiniâtre » / Pré-Nord postcolonial; un paysage sonore, consulté le 16 décembre 2019, http://expo2017.societehistoireamos.com/items/show/14.

Partager via